Les fractures de l’épaule :

Docteur Xavier NICOLAY

Les fractures de l’épaule concernent le plus souvent l’extrémité supérieure de l’humérus et nous nous limiterons à cette pathologie en excluant les fractures associées de la clavicule et de l’omoplate (cavité glénoïde).

Il s’agit soit d’un traumatisme à haute énergie chez des patients jeunes soit d’une chute sur l’épaule chez un patient âgé.

BILAN INITIAL :

Un bilan radiographique de l’épaule de face et de profil est rarement suffisant pour bilanter exactement les lésions. Il est à ce jour nécessaire d’envisager un scanner ou un arthroscanner avant de choisir une option thérapeutique.

TRAITEMENT D’UNE FRACTURE DE L’EXTREMITE SUPERIEURE DE L’HUMERUS :

Il est difficile par votre chirurgien en fonction de plusieurs critères :

- le type de fracture

- la qualité osseuse

- l’âge

- le côté dominant ou non

- l’état antérieur

- les lésions tendino-musculaires associées.

Les objectifs du traitement chirurgical:

Il s’agit bien sûr de restaurer une morphologie anatomique à l’articulation de l’épaule qui conditionne la position du membre supérieur.

Plusieurs options thérapeutiques peuvent être retenues :

- L’immobilisation en attendant la consolidation osseuse avec rééducation débutée au mieux précocement après la 3ème et la 4ème semaines.

- l’intervention chirurgicale de réduction et ostéosynthèse pour restauration anatomique de l’extrémité supérieure de l’humérus

- une prothèse de l’extrémité supérieure de l’humérus ou une prothèse totale, souvent de type « inversé » notamment au dessus de 75 ans en raison de la qualité osseuse médiocre, des dégâts osseux et des lésions tendineuses traumatiques ou dégénératives associées.


Votre chirurgien appréciera au mieux l’ensemble des paramètres pour vous proposer la meilleure option chirurgicale.