L’ENRAIDISSEMENT DE L’ÉPAULE :

Docteur Xavier Nicolay

RAPPEL ANATOMIQUE :

L’articulation de l’épaule (gléno-humérale)  est une chambre fermée entourée par une enveloppe articulaire appelée capsule, renforcée de ligaments péri-articulaires.

Ces éléments peuvent se rétracter entraînant un enraidissement de l’articulation et une limitation des mouvements avec des phénomènes douloureux.

 

LA CAPSULITE RETRACTILE OU EPAULE « GELÉE » :

Cette capsulite rétractile est la cause principale des diminutions spontanées de la mobilité de l’épaule ; elle touche préférentiellement les femmes et s’accompagne de douleurs intenses notamment aux mouvements mais également nocturnes.

Elle peut succéder à un traumatisme, à un acte chirurgical, à une immobilisation, à un faux mouvement ou survenir sans que l’on retrouve d’origine. L’évolution de cet enraidissement se fait sur une amélioration et une récupération entre trois mois et trois ans avec une médiane d’évolution de 8 à 12 mois.

Le diagnostic se fait par un examen médical simple mettant en évidence une réduction considérable des amplitudes passives, l’examinateur ne pouvant mobiliser normalement l’épaule (à vide).

Le traitement est quasi-exclusivement rééducatif avec une amélioration progressive de la souplesse articulaire encadrée par un kinésithérapeute, kinésithérapie qui s’accompagnera d’une automobilisation quotidienne personnelle à domicile. Une ou deux infiltrations peuvent aider à passer un cap initial difficile en limitant les phénomènes douloureux.

Dans les cas exceptionnels, lorsque l’enraidissement majeur persiste plus d’une année, il est possible de réaliser une libération de l’articulation, sous arthroscopie (« arthrolyse »). Votre chirurgien qui vous verra dans le cadre de cette pathologie tous les trois à quatre mois sera à même de juger de l’opportunité de cette décision.

 

RESUME :

La capsulite rétractile est une pathologie relativement courante, connue, dont l’évolution est favorable si la prise en charge thérapeutique est bien faite, notamment par le patient lui-même. L’intervention chirurgicale d’arthrolyse arthroscopique est exceptionnelle. Certains enraidissements de l’épaule après chirurgie complexe ou fracture d’origine différente, laisse, parfois, persister des enraidissements résiduels.

Vous pouvez télécharger ce document en utilisant le lien ci – dessous:

Raideur de l’épaule